Echangeur à Caloducs pour Electronique de puissance

Que ce soit pour un Devis chez un fabricant ou pour une datasheet de bureau d’etudes, les échangeurs à caloducs sont des pièces bien complexes.

En fait pas si complexe que ça : une approche pragmatique permet d’eviter le low-cost non fonctionnel ou la sur-technologie qui va couter tres cher en NRE et en fabrication.

Des solutions existent : elles sont bien connus de certains fabricants mais ne sont pas déployés sur internet : pourquoi ?

Quand vous faites de l’électronique de traction ferroviaire, des camions électriques tout terrain ou des éoliennes marines, vous n’avez pas intérêt à ce que le GAP technologique soit diffusé trop vite. on estime l’économie sur ces technologie à 7% ou 12% de la marge d’un projet.

Un étude amont avec un consultant présentant de manière exhaustive les technologies présentes sur le marché, sans mettre tel ou tel fabricant (ou pire, revendeurs) en avant, permet de répondre à une demande des directions des achats et des directions de l’ingénierie :

  • Just good enough & fit for purpose !

Le reste n’est qu’arrangement commercial, Faut il payer ce consultant ? évidemment, ce bench-marking prend du temps et tout a un cout. mais ce cout permet d’avoir une vue globale sur les technologies matures (TRL…) et donc de positionner le produit final avec quelques points de marge supplémentaires…

Plusieurs grands dossiers sur les caloducs ont été realisés en 2015. nous reviendrons dessus prochainement.

Tagués avec : , , , , , , , , ,
Publié dans Refroidissement diphasique